Guide de Survie pour faire des affaires en Suède 2018

Guide de Survie pour faire des affaires en Suède 2018

Réussir à la Suédoise

L’Histoire et la culture comptent

Vous envisagez de faire des affaires en Suède ? Il est donc essentiel de connaître quelques notions de base sur l’histoire suédoise, car elle en explique beaucoup sur les comportements locaux et l’ensemble des valeurs. La Suède est passée de la calotte glaciaire à une longue période d’agriculture et de pêche pour devenir l’un des pays les plus industrialisés et les plus compétitifs du monde. Travailler avec les Suédois, c’est d’abord comprendre leur culture et ce que j’appelle leur «iceberg culturel». La première chose évidente que vous voyez et pensez pouvoir obtenir, ne sera que la pointe de l’iceberg. Donnez une bonne première impression et soyez conscient des signaux culturels qu’ils vous communiquent.

Par exemple, les Suédois sont très amicaux dans les affaires et cette convivialité n’a rien à voir avec leur décision finale qui peut être positive ou négative.

Une approche Nordique

Les relations de la Suède avec la culture et le comportement sont très différents de celles du français. La conception et l’attitude des Suédois à l’égard de la hiérarchie, de la gestion du temps, de la communication, des valeurs sexospécifiques, de la conciliation travail-famille, de la place de l’individu et de la manière dont ils s’intègrent dans un groupe sont vraiment différentes. Ainsi, lorsqu’il s’agit de la vie des affaires franco-nordiques, ces attitudes, si elles ne sont pas interprétées correctement, peuvent entraîner une certaine confusion.

Par exemple, l’égalité des sexes est l’un des piliers de la culture d’entreprise et les réunions sont souvent très hétérogènes ou avec des femmes seulement. L’âge est également considéré différemment, car le jeune professionnel peut accéder plus rapidement à des responsabilités plus élevées.

« Lagom »

Les valeurs en Suède peuvent être traduites en mots clés symboliques tels que « Lagom », ce qui signifie « pas trop peu, pas trop, juste ce qu’il faut ». Lorsque vous faites des affaires en Suède, un comportement mesuré, équilibré et sans communication verbale ou langage corporel trop intense est requis.

Conseil : Serrez la main et s’il vous plaît, pas de bise…

Allemansrätten 

« Allemansrätten » signifie le « droit d’accès public ». Les Suédois disent que la terre appartient à tout le monde, alors n’hésitez pas à camper ou à allumer un feu de joie sur la terre de votre voisin, mais restez discrets. Pour compléter cette idée, les concepts de transparence et d’accès à l’information sont également fondamentaux, tant dans le domaine privé que professionnel.

Consensus

Dans les négociations avec les Suédois, ne leur faites pas perdre la face et visez toujours une solution gagnant-gagnant. Les jeux de pouvoir ne fonctionneront pas en Suède. Le « consensus » est un élément essentiel du mode de travail des Suédois. Il repose sur la confiance mutuelle et sur un débat constructif.

Toutes les parties concernées doivent se mettre d’accord à chaque étape de la relation commerciale avant d’envisager de passer à l’étape suivante.

Être ou ne pas être à l’heure

Au cours de vos réunions en Suède, sachez qu’être « à l’heure » signifie arriver au moins 5 minutes à l’avance. Être en retard est interprété comme étant très peu professionnel. Et, pour une fois, profitez des heures de travail suédoises : quittez le bureau à 16 heures.

Alors, assurez-vous de ne pas planifier de réunion après 16h !

Pour entretenir de bonnes relations professionnelles avec les Suédois, prenez le temps de partager et de profiter d’un « fika

Bienvenue !

Source: https://nordic.businessfrance.com/survival-guide-to-doing-business-in-sweden